Florence LE VAN

Artiste collagiste

Florence Le Van se définit comme une créatrice d’univers en discordances, d’un nouvel espace-temps surréaliste.

Après un doctorat en Arts Plastiques de l’Université de la Sorbonne à Paris, elle fut boursière de la Hoschule der Künste de Berlin (Ecole Supérieure des Beaux- Arts) dans la section photographie où elle étudia les différentes tendances de la photographie berlinoise et du photomontage des années 1920 (John Heartfield, Raoul Hausmann. Hanna Höch, George Grosz …)

C’est là qu’est né sa passion pour la création de collages.

Ses collages sont une mise en scène inattendue d’un espace sans vie, soudain habité par des objets, des animaux, des humains venus de nulle part ou d’ailleurs.

Son objectif est de les faire revivre dans un univers improbable qui mêle la réalité concrète, le passé, le merveilleux, le surnaturel.

Le rapport au réel est ainsi fondé sur la contradiction, l’humour, la dérision, la transgression des codes classiques et le détournement du sens des images.

Florence Le Van utilise la technique du collage sur papier à partir d’images découpées dans des magazines, de divers supports comme les papiers origamis ou à partir de ses propres photos sans trucages numériques.

Florence Le Van se définit comme une créatrice d’univers en discordances, d’un nouvel espace-temps surréaliste.

Après un doctorat en Arts Plastiques de l’Université de la Sorbonne à Paris, elle fut boursière de la Hoschule der Künste de Berlin (Ecole Supérieure des Beaux- Arts) dans la section photographie où elle étudia les différentes tendances de la photographie berlinoise et du photomontage des années 1920 (John Heartfield, Raoul Hausmann. Hanna Höch, George Grosz …)

C’est là qu’est né sa passion pour la création de collages.

Ses collages sont une mise en scène inattendue d’un espace sans vie, soudain habité par des objets, des animaux, des humains venus de nulle part ou d’ailleurs.

Son objectif est de les faire revivre dans un univers improbable qui mêle la réalité concrète, le passé, le merveilleux, le surnaturel.

Le rapport au réel est ainsi fondé sur la contradiction, l’humour, la dérision, la transgression des codes classiques et le détournement du sens des images.

Florence Le Van utilise la technique du collage sur papier à partir d’images découpées dans des magazines, de divers supports comme les papiers origamis ou à partir de ses propres photos sans trucages numériques.

Artiste présentée par la Galerie Art et Miss - Paris

© 2019 par Galerie Art et Miss. Créé avec Wix.com 

14 Rue Sainte Anastase - 75003 Paris

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean