FAGUET Christine

A résidé au Brésil et a travaillé avec le peintre Roland Urbinati, l’Art Abstrait et l’Acrylique.
A présenté plusieurs expositions individuelles et participé à des collectives à Lisbonne, Oeiras, Sintra (Portugal),
au Centre Culturel de Lomé (Afrique) et en France, où elle a obtenu une médaille de Bronze au Salon International d’Arts Plastiques de Béziers.
En 1993, a exposé à Santiago du Chili où elle a résidé. Cette même année, elle a intégré l’Association Internationale “ Plastica Latina” au Chili, dont le siège se trouve en France.
Dans ce cadre, a participé au XXIIème Salon International du Val d’Or à St Amand Montrond en septembre 1994. 
Dans le catalogue de l’Exposition le jury a écrit : “ Nous sommes heureux d’accueillir cette artiste dont la maîtrise de sa technique en aquarelle et l’équilibre de sa composition s’alliant à une belle harmonie de tons, font que ses oeuvres sont empreintes d’une poésie onirique.” 
En 1994, a participé au Salon International de Buxières Les Mines, invitée par L’Association Internationale, “Plastica Latina“. Du 4 au 28 Octobre 1994, a été sélectionnée pour participer, à Santiago du Chili, au deuxième Salon de Peinture et Sculpture de l’Association précitée, à l’Université du Chili.
En Octobre 1995 et 1996 a participé au Salon International du Val d’Or à St Amand Montrond et en Février 1996 a exposé à la Galerie Herouet à Paris. 
En Mai 1997 a exposé au Marché de l’Art à la Bastille et à la Galerie Herouet à Paris.
En Février 1998 a exposé au Kléber Palace à Paris et en Décembre 1998 à Tours.
En Mars 1999 et en Décembre 2000 a exposé à la Galerie 21 à Angoulême.
En Mars 2002 a exposé à la Galerie Vire-Vent à PARIS dans le quartier de Montmartre. 
En septembre 2003 et en juin 2005 a exposé à la Galerie Art’ & Miss à PARIS où elle a obtenu le prix public. 
En novembre 2005 elle est répertoriée dans le Dictionnaire Cotation Artistes 2005 réalisé par Drouot Cotation et diffusé par Larousse.
En Mars 2006 elle expose à Londres à WALDORF Hôtel salon "Art London 2006", à PARIS à l'Hôtel CRILLON et en juin à NEW YORK.
En 2007 elle expose à New-York, en Sardaigne et à Paris à la Galerie Art' & Miss et au Carrousel du Louvre.
En 2008 elle expose à Paris à la Galerie Mona Lisa.
En 2009 elle expose à Paris au Carrousel du Louvre et obtient la médaille "Honneur et Mérite Artistique Français" décernée par la Fédération Nationale Peintres et Sculpteurs de France. 
En 2010 et 2011 elle expose à Paris à la galerie Vire-vent dans le quartier de Montmartre et en Italie à PORTO VIRO du 2 au 4 septembre 2011. 
En 2012 elle expose à Paris du 30 octobre au 25 novembre à la galerie En Aparthé. 
Participe en septembre 2013 en France à Paris à une vente aux enchères à l'Hôtel Drouot et expose à Saint Petersbourg du 11 au 24 décembre. 
Participe à Paris, au salon des artistes du WHO’S WHO’S Art Club International du 15 au 18 Octobre 2014.

En 2015 exposition à Paris du 2 au 26 juin 2015 à la Galerie Art' Et Miss 14 rue Sainte Anastase - 75003 PARIS

Du 24 novembre 2015 au 4 mars 2016 prospection du marché anglais dans le cadre d'une opération de courtage

En 2017 exposition au salon international ART3f de lyon à Eurexpo du 7 au 9 avril.


-----------------------------------------------------------
Artiste présentée par la Galerie Art et Miss - Paris

C’est ainsi que le monde fut avant de prendre forme :
de l’éther, du nuageux, entre apparition et évanescence.

*****
Nous sommes dans l’imprononçable, le visible,
naissant dans l’incertitude,
entre être là et chaos.

*****
Il se pourrait que cela devienne glace,
roc, coucher de soleil, fleuve,vallée, lac, paysage.....

Il se pourrait.
*****
Nous sommes dans les coulisses du monde, en attente.
Dans le passage au monde, quand tout prend vie et chair.
Dans cet ici-haut, avant que tout ne retourne à l’ici-bas.

 

Pierre DHOMBRE, critique d’art

1/1

L’opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel.
Pour en esquisser l’enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions
de la lumière sur le plan de l’imaginaire :
la lumière-séparation, la lumière-orientation, la lumière-transformation.
Ces trois aspects de la lumière comme symbole se définissent
par rapport à trois altérités ou trois formes de ténèbres, soit, respectivement :
l’abîme ; l’obscurité ; l’ombre et l’opacité.
Lumière-orientation et obscurité structurent la symbolique de la connaissance.
La lumière-transformation se heurte à une double altérité : s’opposant à l’opacité,
elle est le symbole de la manifestation, se confrontant à l’ombre,
elle devient le symbole de la purification (catharsis).
La dimension proprement démiurgique de cette opposition
se retrouve à la racine de toutes les grandes cosmogonies.
Du sein d’un abîme préalable (chaos, tehom, tohu-bohu), sans fond,
sans forme, va brusquement émerger l’ordre, c’est-à-dire la séparation-archétype originelle.
Deux principes opposés sont ainsi différenciés : la lumière et les ténèbres.
Trois séparations démiurgiques vont en procéder.
Elles engendrent le cosmos dans sa totalité.
Une première séparation opère la création des grandes oppositions cos
* Elle joue sur les variations régulières nuit-jour qui déterminent les saisons.
Création des cycles de mort et de renaissance, de lumière croissante et décroissante
entre solstice d’hiver et solstice d’été.
Cette séparation règle donc le jeu d’équilibre et de conflit entre eau et feu.
Lui correspondent tous les symboles de la lumière-fécondation : mort à l’automne, ressuscité au printemps, etc.
La troisième séparation cosmogonique a lieu entre zénith et nadir.
Au-dessus de la fertilité végétale et de l’âme lunaire et aquatique se différencie
le symbolisme de l’esprit et de la lumière-illumination .
Les ombres et lumières de Christine Faguet se jouent de notre imaginaire,
lui offrant toutes les oppositions possibles pour se fondre dans une harmonie appaisée,
fruit du tumulte de la création.

Dominique Rémond

© 2019 par Galerie Art et Miss. Créé avec Wix.com 

14 Rue Sainte Anastase - 75003 Paris

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean